Pédophilie dans l'Église : le pape François a rejeté la démission du cardinal Barbarin

France 3

Le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin mardi 19 mars au nom de la présomption d'innocence. Condamné en première instance, Philippe Barbarin sera rejugé en appel. Les victimes de pédophilie sont déçues.

Après trente minutes d'audience avec le pape François lundi 18 mars au Vatican, le cardinal Barbarin a confirmé mardi soir le choix du pape, qui a refusé sa démission au nom de la présomption d'innocence. "Il m'a dit que ce n'était pas à moi de prendre cette décision. Rome n'a pas à intervenir dans ce genre de choses", a raconté l'archevêque de Lyon.

La Conférence des évêques surprise

Le 7 mars, le cardinal Barbarin a été condamné à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir dénoncé des actes pédophiles. Un procès symbolique pour les associations de victimes qui attendaient beaucoup de la décision du pape. Elles sont déçues et amères. "Ce pape va porter la responsabilité de la chute de l'Église", estime François Devaux, président de l'association La Parole libérée. Une décision à laquelle ne s'attendait pas non plus la Conférence des évêques de France, qui s'est dite "étonnée". Pour l'heure, Philippe Barbarin reste l'archevêque de Lyon, mais il s'est mis en retrait en attendant son procès en appel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne