Pape François : un déplacement plein d'émotion à Auschwitz

France 2

Pour la troisième fois de l'histoire, un souverain pontife s'est rendu dans le camp d'Auschwitz. Le pape François y a également rencontré des survivants.

Après Jean-Paul II et Benoit XVI, c'est au tour du pape François de se rendre à Auschwitz, une visite qu'il a voulu silencieuse. Seul, les yeux fermés, il se recueille d'abord pendant plus de dix minutes. Puis au bloc 11, où les nazis fusillaient les prisonniers, il rencontre des survivants du camp. Le plus jeune a 90 ans, la plus âgée 101 ans. Avec chacun d'entre eux, quelques mots échangés, puis le pape François, allume un cierge devant le mur de la mort, le lieu des exécutions nazies. 

Une visite en deux temps

Après Auschwitz, direction Birkenau, à trois kilomètres. C'est ici que les Juifs arrivaient pour être exterminés. À bord d'une voiture électrique, le pape longe les rails qui permettaient aux trains de déportés d'arriver directement aux chambres à gaz. Alors qu'il se recueille devant les stèles commémoratives, le grand rabbin de Pologne chante un psaume en hébreu. Puis François salue 25 catholiques polonais qui ont sauvé des juifs de l'extermination. Au total, plus d'un million de personnes ont péri dans les camps d'Auschwitz-Birkenau.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne