Le pape en Centrafrique : une visite sous haute sécurité

Pour la dernière étape de sa tournée africaine, François est à Bangui. Un déplacement risqué car les milices chrétiennes et musulmanes sont toujours en guerre. Le point sur France 2.

Le pape est en Centrafrique ce dimanche 29 novembre pour la dernière étape de sa tournée africaine. Un déplacement à risque, car les groupuscules chrétiens et musulmans sont toujours à couteaux tirés dans le pays. Il est arrivé sous haute sécurité. Ses premiers pas et sa rencontre avec les officiels Centrafricains et le clergé se font sous haute escorte. La population de Bangui est maintenue à distance, mais pour eux, la venue du pape représente un vrai espoir. "C'est la paix, la joie", dit une femme.

Contrôles systématiques

A Bangui, les violences entre chrétiens et musulmans ne cessent d'augmenter alors la ville est quadrillée: 3 000 Casques bleus, 900 hommes de la force Sangaris sillonnent la ville. Devant la cathédrale où le pape va mener une messe, les contrôles sont systématiques. La paix est loin d'être revenue. Les autorités françaises avaient déconseillé ce voyage, mais le souverain pontif avait tenu à le maintenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne