Centrafrique : une étape à haut risque pour le pape

FRANCE 3

Il vient apporter un message de paix et de réconciliation dans un pays déchiré par les violences interreligieuses.

À Bangui (République centrafricaine), le pape s'expose dans un pays à haut risque.  Les services secrets français lui ont fortement déconseillé cette visite en Centrafrique. Qu'importe pour François qui fend la foule. Le pays est encore en proie à des violences entre chrétiens et musulmans. Alors le pape est venu avec un message, et ses mots sont sans détour. Pour lui, il faut construire la paix autour de la diversité du monde, en évitant les peurs.

Pèlerin de paix

Les Casques bleus de l'ONU sont présents. Jamais un déplacement du souverain pontife n'avait donné lieu à un tel dispositif de sécurité. Mais il est là, pour le plus grand bonheur des pèlerins. Lundi, le pape François visitera l'enclave musulmane du PK5 et sa mosquée. Suivi d'une dernière grande messe dans un stade. Il est venu plus que jamais comme pèlerin de paix.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne