VIDEO. "Il passait dans ma chambre, tard le soir" : une ancienne religieuse raconte les abus dont elle a été victime

FRANCE 2

En février, le pape François admettait que des prêtres se servaient de religieuses comme esclaves sexuelles. C'est le cas de Michèle-France Pesneau, abusée pendant 25 ans.

Seules quelques photos peuvent encore témoigner de l'ancienne vie de religieuse de Michèle-France Pesneau. À l'âge de 21 ans, elle entrait au couvent de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Elle se fait encourager par sa mère supérieure à rencontrer un prêtre, le père Marie-Dominique Philippe.

Les têtes à tête sont de plus en plus récurrents, jusqu'à ce que celui-ci la pousse à rompre son voeu de chasteté : "Il passait dans ma chambre, tard le soir. Nous faisions ce qu'il appelait 'prier ensemble étendus'. Il mettait son sexe dans ma bouche", raconte l'ancienne religieuse.

Des faits à grande échelle

Le prêtre l'a ensuite dirigée vers son frère, lui aussi religieux et qui a également abusé d'elle. C'est à ce moment-là que Michèle-France Pesneau se rend compte de l'emprise des deux prêtres sur elle. Ses deux agresseurs présumés sont morts depuis. Mais l'Église catholique a reconnu "un manquement à la chasteté" et des "agissements sexuels". Son cas n'est pas isolé : il existerait bien un système d'abus sexuels à grande échelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne