Abus sexuels dans l'Église : les religieuses victimes elles aussi

FRANCEINFO

Lucie a été agressée sexuellement par un prêtre au sein d'une communauté catholique, comme d'autres religieuses. Témoignages.

À 18 ans, Lucie a été agressée sexuellement par un prêtre au sein de l'ordre des Sœurs contemplatives de Saint-Jean. "Il voulait aller jusqu'à l'éjaculation. J'étais juste un objet pour lui. Et j'ai eu le sentiment qu'il avait fait ça de nombreuses fois. C'est un meurtre au plus profond de votre cœur, de votre âme parce qu'il s'agit aussi de foi. Quelque chose est mort en moi", confie-t-elle.

La communauté catholique de Saint-Jean, fondée à Saint-Jodard (Loire), regroupe trois ordres. Son fondateur, le père Marie-Dominique Philippe, et plusieurs autres prêtres ont abusé des sœurs pendant des années.

La parole du pape a libéré les victimes

Laurence Poujade était une religieuse de la communauté. Elle défend actuellement les victimes : "On parle des femmes qui ne parlent pas, mais il faut aussi mentionner celles qui sont parties directement en hôpitaux psychiatriques, celles qui se sont automutilées."

Au cours d'un voyage en février, le pape François a reconnu que des prêtres avaient utilisé des sœurs comme esclaves sexuelles. Pour les victimes, ces paroles ont été une libération.

Vous êtes à nouveau en ligne