Vanuatu : 24 personnes tuées par le cyclone Pam

(A Port Vila, la capitale du Vanuatu © REUTERS/Dave Hunt)

Selon l'Onu, le bilan provisoire du cyclone Pam au Vanuatu est de 24 morts. Les autorités peinent toujours lundi à établir le contact avec les îles reculées de cet archipel du Pacifique. La France a affrété un nouvel avion d'aide humanitaire.

Le bilan pourrait s'avérer bien plus lourd, puisque les autorités ne parviennent toujours pas à atteindre les îles reculées de l'archipel située dans le Pacifique. Le Vanuatu a été frappé vendredi et samedi par le cyclone Pam, avec des vents soufflant à 320km/h. L'Onu annonce lundi un bilan provisoire de 24 morts. "Il y a au moins 24 victimes confirmées. Onze sont originaires de Tafea, 8 d'Efate et cinq de Tanna ", a déclaré le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU dans un point de situation sur le cyclone.

La police impose un couvre-feu, l'envoyé spécial de France Info Philippe Reltien est arrivé sur place à Port Vila dans la capitale
--'--
--'--

A lire aussi ►►► Cyclone Pam : le changement climatique en partie responsable ?

Les habitants pensent que le changement climatique a participé à ce désastre, Jenny Briffa en a rencontré sur place
--'--
--'--
Pour Joel Wieiler, chargé des urgences à Médecins du monde, la situation à Vanuatu est un véritable défi logistique
--'--
--'--

Le président du Vanuatu appelle à l'aide la communauté internationale

Lundi, le président du Vanuatu, un des pays les plus pauvres du monde, a appelé à l'aide la communauté internationale. La voix étranglée par l'émotion, Baldwin Lonsdale, a expliqué que les besoins étaient immenses. 

"Dans l'immédiat, il nous faut un soutien humanitaire, à plus long terme nous avons besoin d'une aide financière et d'assistance pour commencer à reconstruire nos infrastructures. Nous avons tout à reconstruire ", a-t-il dit.

La France mobilisée

La France a affrété lundi un nouvel avion militaire français avec de l'aide humanitaire vers l'archipel. Un avion de type Casa a effectué une rotation depuis Nouméa, capitale de la Nouvelle-Calédonie, avec du fret humanitaire et des experts. Il a également ramené six Français. Un avion du même type s'était déjà rendu sur place dimanche. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, assure que la France est mobilisée. 

Vous êtes à nouveau en ligne