VIDEO. Portland : contraints par la police, des militants de Greenpeace laissent passer le bateau de Shell

REUTERS

Depuis mercredi, 13 militants de l'organisation écologiste ont tenté d'immobiliser le bateau de la compagnie pétrolière en se suspendant au pont St Johns de Portland.

Le brise-glace de Shell a finalement quitté la ville américaine de Portland (Oregon), vendredi 31 juillet, pour se rendre en Alaska, malgré le blocage de Greenpeace, indique la chaîne locale KCRW. Depuis mercredi, 13 militants de l'organisation écologiste tentaient d'immobiliser le bateau de la compagnie pétrolière missionné pour participer à des forages en se suspendant au pont St Johns de Portland. 

2 500 dollars d'amende par heure

Les militants ont fini par se plier aux ordres de la police et ont été descendus un à un. D'autres militants de Greenpeace, en canoë-kayak, ont tenté de se placer devant le brise-glace pour l'immobiliser, mais en ont été empêchés par les policiers. 

La justice fédérale américaine a imposé à Greenpeace une amende de 2 500 dollars pour chaque heure passée à bloquer le bateau. L'association écologiste voulait empêcher le brise-glace d'aller en Alaska, où il doit participer à des forages. 

Vous êtes à nouveau en ligne