VIDEO. Etats-Unis : un vieil homme arrêté pour "port de club de golf"

Cette vidéo n'est plus disponible

La police a reconnu que l'arrestation d'un homme noir de 69 ans survenue en juillet dernier était abusive.

C'est une mésaventure dont la police de Seattle (Etats-Unis) se serait bien passée. Comme l'explique le Seattle Time, une policière a été sermonnée, puis suspendue, pour avoir arrêté un homme de 69 ans, William Wingate, parce qu'il se baladait dans la rue avec un club de golf à la main. La police de Seattle a elle-même révélé l'affaire mardi 27 janvier, accompagnant l'annonce de la vidéo de l'arrestation du vieil homme, en précisant que des excuses lui avaient été présentées et que son club de golf lui avait été restitué.

L'incident s'est déroulé le 9 juillet 2014, en plein centre de Seattle. Willian Wingate marche dans la rue après avoir fait quelques courses, se servant de son club de golf comme d'une canne. Alors qu'il patiente devant un passage piéton, le sexagénaire voit une voiture de police s'arrêter devant lui. L'officier de la police de Seattle Cynthia Whitlatch lui intime l'odre de poser son club de golf par terre, estimant qu'il la menace avec ce qu'elle considère être "une arme".

Une arrestation raciste ?

Incrédule, l'homme, qui souffre de surdité, croit avoir mal entendu. L'ancien chauffeur de bus questionne alors la policière et refuse d'obéir. Il finit par être arrêté et incarcéré pour obstruction et harcèlement puis condamné à une peine l'obligeant à des restrictions pendant deux ans. Mais son cas est finalement réétudié : la police est obligée de restituer son "arme" à Willian Wingate et de lui présenter des excuses.

L'officier Whitlach a d'abord été sermonnée par sa hiérarchie. Mais un nouvel événement a poussé les autorités locales à la suspendre, après que des commentaires d'ordre raciste aient été trouvés sur son compte Facebook, comme l'explique Global News. Le site internet canadien se demande dès lors si l'arrestation de Willian Wingate n'a pas été motivée par une volonté de nuire à cet homme noir, comme il se le demande lui-même sur l'antenne d'une chaîne de télévision locale.

Vous êtes à nouveau en ligne