VIDEO. Une Américaine remporte 640 millions d'euros à la loterie et démissionne de son poste dans un hôpital

La cagnotte empochée par Mavis Wanczyk est la deuxième plus importante de l\'histoire de la loterie américaine, et la plus importante remportée par un seul billet de loterie.
La cagnotte empochée par Mavis Wanczyk est la deuxième plus importante de l'histoire de la loterie américaine, et la plus importante remportée par un seul billet de loterie. (AP / REUTERS)

Elle a choisi un virement unique, ce qui devrait tout de même lui assurer 336 millions de dollars (284 millions d'euros) après impôts.

Que feriez-vous avec 758,7 millions de dollars (642 millions d'euros) ? Mavis Wanczyk, elle, n'a pas hésité. Cette Américaine de 53 ans a quitté sur-le-champ son emploi dans un hôpital, après avoir décroché la plus grosse somme jamais remportée par un seul billet de loterie dans le pays.

Des dates d'anniversaire lui ont porté chance

Cette mère de famille avait acheté son billet mercredi après-midi, dans une station-service de sa ville de Chicopee, à l'ouest de Boston (Nord-Est), en choisissant les cases 6, 7, 16, 23 et 26, et le Powerball 4 en numéro complémentaire. Interrogée par la presse, elle dit avoir choisi ces chiffres sur la base des dates d'anniversaires de sa famille.

Comme beaucoup de vainqueurs avant elle, cette employée du même hôpital depuis tente-deux ans n'y a pas cru tout de suite. D'autant que la direction de Powerball avait d'abord annoncé par erreur que le billet gagnant avait été vendu non à Chicopee mais dans une autre ville de l'Etat du Massachusetts.

"J'étais en train de partir du travail" avec un collègue, a expliqué Mavis Wanczyk. "Il a dit, 'je parie que quelqu'un a gagné avec des dates d'anniversaires. Et j'ai dit, 'ouais, ce sera jamais moi', c'est juste un rêve impossible que j'ai depuis toujours". Il s'est alors mis à lire les numéros gagnants. "J'ai dit, 'eh, c'est ceux que j'ai !'" Alors qu'elle se trouvait en état de choc, son collègue l'a suivie "pour s'assurer que je rentrais saine et sauve chez moi".

"J'ai gagné, j'ai peur, mais ça va aller"

Sans réfléchir très longtemps, "j'ai appelé (mon travail) et je leur ai dit que je ne reviendrai pas", a-t-elle expliqué sous les rires et les applaudissements.Sur le plan financier, cette mère de deux enfants déjà adultes, qui ont vu leur père mourir dans un accident de voiture en 2016, était habituée jusqu'à présent à "se débrouiller" avec ce qu'elle avait.

"J'ai gagné, j'ai peur, mais ça va aller." Etre soudainement propulsée dans le cercle des Américains les plus riches va lui demander un temps d'adaptation. "La première chose que je veuille faire, c'est juste me poser et me détendre", a-t-elle expliqué en souriant. Elle dit avoir décidé de sortir de l'anonymat pour "en finir" et qu'on la laisse tranquille.

Je suis encore en train de descendre de mon nuage et je veux juste être moi, être seule et pouvoir décider ce que je veux faire.Mavis Wanczyk

Comme tous les vainqueurs de gros lots, Mavis Wanczyk a préféré toucher immédiatement un versement unique, moins élevé que les 758,7 millions de dollars auxquels elle pouvait prétendre, si les versements avaient été étalés sur 30 ans. A cause de ce choix, elle recevra donc 480,5 millions de dollars (407 millions d'euros), soit 336 millions (284 millions d'euros) après impôts, selon le Boston Globe.

Elle devra garder la tête froide

Elle devra ensuite savoir résister aux sirènes de ceux qui vont "essayer de lui recommander toutes sortes de choses qu'elle pourrait faire avec son argent", comme l'a prévenue Deborah Goldberg, responsable du Trésor du Massachusetts. Avant même de connaître son nom, le patron de la chaîne de stations-services qui a vendu le billet gagnant, Bob Bolduc, avait appelé le gagnant du jackpot "à le partager correctement" avec des œuvres caritatives.

La cagnotte empochée par Mavis Wanczyk est la deuxième plus importante de l'histoire de la loterie américaine, derrière celle de janvier 2016 qui avait atteint 1,58 milliard de dollars (1,34 milliard d'euros). Mais trois billets comportaient alors les cinq bons numéros et le numéro complémentaire, et il avait alors fallu partager le magot. Chacun des vainqueurs était reparti avec 528,8 millions de dollars (448 millions d'euros).

Vous êtes à nouveau en ligne