VIDEO. A Pearl Harbor, Shinzo Abe et Barack Obama font l'éloge de la réconciliation

France 2

Plus de 2 400 personnes avaient péri lors de l'offensive japonaise sur la base américaine en 1941.

Pas d'excuses, mais des mots de réconciliation. Trois quarts de siècle après l'attaque de Pearl Harbor, Shinzo Abe et Barack Obama ont rendu hommage mardi 27 décembre aux victimes de cette offensive qui précipita les Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale.

Sept mois après leur visite commune à Hiroshima, première ville japonaise frappée par le feu nucléaire, le Premier ministre japonais et le président américain ont rejoint par bateau le mémorial USS Arizona. Cette installation a été construite au-dessus de l'épave rouillée du cuirassé éponyme qui fut coulé par l'aviation nipponne le 7 décembre 1941.

Les deux hommes ont déposé des couronnes de fleurs devant le mur sur lequel sont inscrits les noms des 1 177 Américains qui y périrent. Préparée pendant des mois dans le plus grand secret, l'attaque éclair – elle dura à peine deux heures – contre la principale base navale américaine dans le Pacifique, sur l'archipel d'Hawaï, fit plus de 2 400 morts américains.

Une première historique

"Le message que je veux envoyer au monde, ici, à Pearl Harbor, avec le président Barack Obama, est celui du pouvoir de la réconciliation", a déclaré Shinzo Abe dans un discours chargé d'émotion. Le président américain lui a ensuite répondu.

En tant que nations et peuples, nous ne pouvons choisir l'histoire dont nous héritons mais nous pouvons choisir les leçons que nous en tirons

Barack Obama

à Pearl Harbor

C'est la première fois qu'un Premier ministre japonais se rend sur le mémorial USS Arizona, construit au début des années 60. Avant Shinzo Abe, trois chefs de gouvernement japonais se sont rendus à Pearl Harbor dans les années 1950, dont son grand-père, Nobusuke Kishi, mais aucun n'avait participé à une cérémonie d'hommage aux victimes sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne