Un braconnier américain condamné à regarder le dessin animé "Bambi" une fois par mois en prison

Un chevreuil à Portland, dans l\'Oregon (Etats-Unis), le 18 août 2018.
Un chevreuil à Portland, dans l'Oregon (Etats-Unis), le 18 août 2018. (STEVE DYKES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

David Berry, poursuivi avec d'autres membres de sa famille pour avoir abattu des centaines de cervidés, a écopé d'un an de prison.

Un an de prison, avec programme TV imposé. Un juge de l'Etat américain du Missouri a condamné un braconnier multirécidiviste à regarder le dessin animé Bambi une fois par mois durant son incarcération, rapporte le Springfield News-Leader (en anglais) lundi 17 décembre. Le film d'animation, classique de Walt Disney, raconte la vie d'un faon dont la mère a été abattue par un chasseur. "A ma connaissance, jamais un juge du Missouri n'avait condamné quelqu'un à regarder un film auparavant, note le procureur Don Trotter, contacté par franceinfo. Je crois qu'il a essayé de toucher David Berry sur le plan émotionnel."

Selon le procureur, la décision du juge est "très inhabituelle""mais cette affaire l'est aussi". David Berry et plusieurs membres de sa famille ont été arrêtés en août pour avoir tué "des centaines de cervidés" sur une période de trois ans. Ils étaient également accusés d'avoir sévi dans d'autres Etats américains, ainsi qu'au Canada. "Jamais nous n'avions fait face à un braconnage d'une telle ampleur, souligne Don Trotter. Il s'agit de l'une des plus importantes enquêtes menées dans le Missouri sur la chasse illégale."

"Est-ce que le juge a le droit de faire ça ?"

"Ici, nous respectons la règle : 'mange ce que tu tues'. Les chasseurs n'ont le droit d'abattre qu'un nombre limité de cervidés, et uniquement durant la saison de la chasse, poursuit le procureur. Mais ces braconniers voulaient uniquement des trophées." Selon un communiqué (en anglais) du Département de la conservation du Missouri, seuls les têtes ou les bois des animaux étaient prélevés par les chasseurs. Le reste des dépouilles était abandonné sur place.

David Berry est désormais "dans l'obligation de regarder Bambi de Walt Disney, le premier visionnage devant intervenir avant le 23 décembre 2018, puis être suivi d'au moins un autre visionnage lors de chacun des mois consécutifs de l'incarcération du prévenu", selon la décision du magistrat Robert George, citée par le Springfield News-LeaderLe braconnier de 29 ans a visiblement été surpris par le verdict rendu jeudi 6 décembre. "Il a demandé à son avocat : 'est-ce que le juge a le droit de faire ça ?'" raconte Don Trotter à franceinfo.

David Berry, son père, deux de ses frères et un autre homme qui les avait aidés ont vu leurs permis de chasse et de pêche annulés. Ils ont également dû s'acquitter d'un total de 51 000 dollars (45 000 euros) d'amende et de frais de justice. David Berry a par ailleurs été condamné à 120 jours d'incarcération pour détention illégale d'armes à feu, en violation des conditions de sa liberté surveillée. Il devra purger cette peine à la suite des douze mois de prison dont il a écopé pour braconnage.

Vous êtes à nouveau en ligne