Présidentielle américaine : les habitants pauvres de Baltimore sans illusions

France 2

La présidentielle américaine a lieu le 3 novembre. Dans les sondages, Joe Biden a une longueur d’avance sur Donald Trump, mais dans certaines villes, les habitants ne se font pas d’illusions, quel que soit le vainqueur.

Dans un quartier délabré de Baltimore (Maryland), des maisons sont livrées à l’abandon, gangrénées par les trafics de stupéfiants et les règlements de compte armés. Certains de ses habitants comme Demon Lane n’attendent rien du prochain président, que ce soit Donald Trump ou Joe Biden. "Les trois derniers présidents ne nous ont rien apporté donc le prochain n’en fera pas plus. Mon seul espoir, c’st ma propre personne", confie le jeune homme. 

"Mon seul espoir, c’est ma propre personne"

Cette partie de la ville, peuplé à 90% d’Afro-Américains, est marquée par une forte ségrégation. Dans le centre-ville, peuplé majoritairement par Américains blancs, les rues sont sûres et les nouveaux commerces fleurissent. Une situation qui interpelle Kevin Hellis : "Si c’était un quartier blanc, tout serait fait, mais comme il est noir, c’est : ‘laissez-les vivre comme ça, ils s’en fichent’". Le revenu annuel moyen est huit fois inférieur à celui des quartiers huppés. Baltimore apparaît à l’image du pays, plus que jamais divisé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne