Présidentielle américaine : le vote crucial des minorités

France 3

Hillary Clinton compte sur les minorités pour l'emporter. Les noirs, les latinos, qui ont fait les États-Unis, craignent notamment les discours anti-immigration de Donald Trump.

Sous le soleil de Tampa, il ne faut pas chercher longtemps pour comprendre que la 3e ville de Floride est toute proche de Cuba. Les Cubains sont nombreux à être devenus citoyens américains et ils sont partagés sur le choix du nouveau président. À Tampa, ça fait longtemps qu'on peut faire ses courses en espagnol. Après les Cubains sont arrivés les Mexicains, les Porto-Ricains ou les Équatoriens. Les Hispaniques représentent 20% des habitants de la Floride.

Les anciens prisonniers empêchés de voter

Les propos de Donald Trump contre les immigrés feront sans doute basculer le vote latino vers Hillary Clinton. Pour les Afro-Américains, c'est fait depuis longtemps. Ils votent démocrates à plus de 90%. Alors pour Trump et les républicains, c'est un groupe d'électeurs qu'il faut décourager. La population noire, plus pauvre, est surreprésentée en prison. Avec ses 29 grands électeurs, la Floride est incontournable pour accéder à la Maison-Blanche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne