Primaires américaines : Clinton et Trump s'imposent haut la main dans l'Etat de New York

Hillary Clinton, candidate aux primaires démocrates, et Donald Trump, candidat aux primaires républicaines, s\'expriment lors d\'une nouvelle soirée électorale à Palm Beach, en Floride (Etats-Unis), le 15 mars 2016.
Hillary Clinton, candidate aux primaires démocrates, et Donald Trump, candidat aux primaires républicaines, s'expriment lors d'une nouvelle soirée électorale à Palm Beach, en Floride (Etats-Unis), le 15 mars 2016. (AFP / FRANCETV INFO)

La démocrate et le républicain étaient tous les deux favoris du scrutin. Ils confortent chacun leur avance grâce à ce succès.

C'est sans doute une victoire décisive pour les deux candidats. Hillary Clinton et Donald Trump ont emporté haut la main, mardi 19 avril, les élections primaires de l'Etat de New York, augmentant leur avance pour devenir les candidats de leur parti à l'élection présidentielle américaine de novembre. Hillary Clinton a receuilli 57,3% des suffrages et son rival Bernie Sanders 42,7%, selon des résultats partiels. De son côté, Donald Trump s'est imposé avec 59,8% des suffrages, devançant le gouverneur de l'Ohio John Kasich et le sénateur du Texas Ted Cruz, selon des résultats partiels eux-aussi.

La victoire d'Hillary Clinton, sénatrice de l'Etat de 2001 à 2009, la rend quasi irrattrapable dans la course à l'investiture démocrate pour la présidentielle. "La victoire est en vue", a-t-elle déclaré, radieuse, depuis un hôtel de Manhattan, accompagnée de son mari Bill et de leur fille Chelsea. "Merci New York. Vous avez encore prouvé qu'il n'y a pas de meilleur endroit que la maison", a ajouté celle qui espère devenir la première présidente américaine de l'histoire.

"C'est tout simplement incroyable"

La victoire de Donald Trump permet au milliardaire new-yorkais de reprendre l'ascendant sur son principal adversaire, Ted Cruz, après une défaite humiliante le 5 avril dans le Wisconsin. "Je dois dire aux gens qui me connaissent le mieux, les gens de New York, quand ils nous donnent ce genre de vote, c'est tout simplement incroyable", a-t-il réagi depuis la tour Trump à Manhattan. "Nous allons redevenir si forts, si grands. Je ne peux pas attendre", a-t-il encore déclaré.

Le favori des primaires républicaines dispose désormais de 300 délégués d'avance, selon Jacques Cardoze, le correspondant de France 2 à Washington. Une barre symbolique qui permet au New York Post d'imaginer un Donald Trump victorieux en... King Kong. 

Vous êtes à nouveau en ligne