Primaires américaines : chez les démocrates, le ton monte entre Clinton et Sanders

Les candidats à l\'investiture démocrate Bernie Snaders et Hillary Clinton, le 4 février 2016 à Durham, dans le New Hampshire (Etats-Unis), lors d\'un débat télévisé animé.
Les candidats à l'investiture démocrate Bernie Snaders et Hillary Clinton, le 4 février 2016 à Durham, dans le New Hampshire (Etats-Unis), lors d'un débat télévisé animé. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Lors d'un débat télévisé, Bernie Sanders et Hillary Clinton se sont échangés attaques et mises en cause, à cinq jours des primaires du New Hampshire où le premier est donné favori.

Hillary Clinton, candidate démocrate à la présidence des Etats-Unis, a estimé jeudi 4 février que les mesures envisagées par son concurrent, le sénateur Bernie Sanders, n'étaient "pas réalisables". Lors d'un débat télévisé dans le New Hampshire, prochaine étape des primaires, l'ancienne secrétaire d'Etat a accusé son rival de mener une campagne de dénigrement à son encontre.

"Je ne fais pas des promesses que je ne peux pas tenir", a lancé l'ancienne Première dame. Interrogé sur la raison pour laquelle il pense pouvoir mettre en œuvre ses réformes économiques, le sénateur Sanders a répondu : "Je n'ai franchement pas été candidat à la présidence auparavant", faisant allusion à la précédente tentative manquée d'Hillary Clinton en 2008.

Sanders pointe la proximité de Clinton et Wall Street

Le ton est encore monté d'un cran quand Bernie Sanders a accusé sa rivale de faire partie de l'establishment avant de réclamer des changements "majeurs" dans le parti démocrate. Il a notamment estimé qu'Hillary Clinton ne pouvait affirmer être à la fois modérée et progressiste, la critiquant pour avoir engrangé 15 millions de dollars de dons auprès de Wall Street.

"Je n'ai jamais changé de vote à cause d'un don que j'ai reçu, a rétorqué Hillary Clinton. Je ne pense pas que ce genre d'attaques par insinuations soient dignes de vous. Assez, c'est assez !" Mais son adversaire a maintenu sa posture, réitérant son engagement à endiguer l'influence des milliardaires sur la politique américaine.

Bernie Sanders, qui prêche une révolution politique, est donné largement en tête dans les sondages portant sur le New Hampshire. Le dernier en date lui donnait jeudi 58% des intentions de vote, contre 38% à Hillary Clinton. Dans l'Iowa, première primaire du processus électoral, la candidate démocrate l'a emporté lundi d'un cheveu face à son adversaire, 49,8% à 49,6%.

Vous êtes à nouveau en ligne