Le patron de Facebook aurait-il des ambitions présidentielles ?

FRANCEINFO

Mark Zuckerberg a tenu un discours pour le moins politique lors de sa venue à l'université de Harvard. De plus, il compte se rendre dans les 50 États américains d'ici la fin de l'année. De quoi mettre la puce à l'oreille.

"Je suis là pour vous dire que trouver sa voie n'est pas suffisant", a déclaré Mark Zuckerberg lors d'un discours très politique à l'université de Harvard. Et le patron de Facebook d'ajouter : "C'est au tour de notre génération de construire de grandes choses."

Visiter les 50 États d'ici la fin de l'année

Outre la jeunesse, Mark Zuckerberg s'est également exprimé sur la question des inégalités. Selon lui, "il y a quelque chose qui cloche dans notre système quand on voit [qu'il peut] sortir d'ici et gagner des milliards de dollars en 10 ans, pendant que des millions d'étudiants ne peuvent même pas rembourser leurs prêts." Ou encore sur l'économie : "Nous devrions explorer l'idée d'un revenu universel de base pour permettre à tout le monde d'expérimenter de nouvelles idées." Son objectif ? Visiter les 50 États d'ici la fin de l'année. Avec 91 millions d'amis sur Facebook, s'il nourrit bel et bien des ambitions présidentielles, Mark Zuckerberg semble plutôt bien parti.

Vous êtes à nouveau en ligne