Le 27 novembre 1895, Alfred Nobel créait le prix Nobel

FRANCE 2

Il y a 125 ans, le Suédois Alfred Nobel, au crépuscule de sa vie, décidait de ne rien léguer à ses héritiers directs. Il voulait que sa fortune serve à récompenser les personnes rendant de grands services à l'humanité.

Alfred Nobel est un chimiste et industriel suédois. Son nom entre une première fois dans l'histoire en 1867 lorsqu'il invente la dynamite. Pourtant, c'est à Paris, le 27 novembre 1895, qu'il passe à la postérité. Alfred Nobel décide de léguer toute sa fortune, l'équivalent de 200 millions d'euros, à ceux "qui au cours de l'année écoulée, auront rendu à l'humanité les plus grands services". Les prix Nobel sont nés. Une manière, peut-être, pour l'homme que les explosifs avaient rendu immensément riche, de se racheter une conscience au crépuscule de sa vie.

Les prix Nobel dépendent toujours de la fortune d'Alfred Nobel

Les premiers prix seront décernés en 1901, cinq ans après la mort d'Alfred Nobel. Depuis lors, la cérémonie de remise, aussi fastueuse qu'un couronnement, n'a pas changé. En 120 ans, les prix Nobel auront récompensé des personnalités comme Pierre et Marie Curie, Martin Luther King ou encore Barack Obama. Aujourd'hui encore, l'ex-président américain trouve cette récompense prématurée. "Je crois que c'était de la part du comité Nobel un prix d'encouragement", dit-il. De nos jours, c'est toujours la fortune d'Alfred Nobel qui finance l'intégralité des prix qui portent son nom.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne