Victoire de Trump : les marchés financiers inquiets, mais pas catastrophés

Un employé de la Bourse japonaise regarde la soirée électorale américaine, le 9 novembre 2016, à Tokyo (Japon).
Un employé de la Bourse japonaise regarde la soirée électorale américaine, le 9 novembre 2016, à Tokyo (Japon). (BEHROUZ MEHRI / AFP)

La réaction des marchés en Europe semblait, mercredi, à la mi-journée, plus mesurée qu'après le Brexit. En Asie, en revanche, les Bourses ont sérieusement été malmenées.

Cinq mois après le Brexit, nouvelle période de turbulences pour les marchés financiers. Après une dégringolade aux Etats-Unis et en Asie causée par l'annonce de l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, la situation semblait se stabiliser, mercredi 9 novembre, en milieu de matinée. Sans doute rassurés par le premier discours, modéré, du président élu, les marchés se montraient finalement moins anxieux qu'après le Brexit.

>> Trump ne peut plus être rattrapé par Clinton... Suivez les résultats en temps réel sur notre carte

La majorité des Bourses européennes sont en baisse. La Bourse de Paris a ainsi ouvert en net recul de 2,83%, mais ne perdait plus que 1,52% à la mi-journée, contre près de 7% juste après l'ouverture qui a suivi l'annonce du vote en faveur du Brexit. Même tonalité à Francfort (Allemagne), où l'indice Dax perdait 1,40% à 13 heures.

La Bourse de Londres (Royaume-Uni) a été moins impactée. Après une baisse de 1,87% au démarrage, le FTSE-100 repassait dans le vert à 10h50, grappillant 0,06%. 

Réunion en urgence à Tokyo

Les marchés asiatiques ont en revanche souffert. A la Bourse de Tokyo (Japon), l'indice vedette Nikkei, pourtant confiant en début de matinée, a chuté de 5,36% à la clôture, incitant le ministère des Finances et la Banque du Japon à convoquer une réunion d'urgence. Sydney (Australie) a fini en recul de près de 2% et Hong Kong de 2,20%.

C'est la monnaie mexicaine, baromètre de l'opinion des marchés ces dernières semaines sur l'issue du scrutin américain, qui a dévissé le plus, tombant en fin de matinée à Tokyo à 20,7818 pesos pour un dollar, son plus bas niveau historique, contre 18,1634 pesos un peu plus tôt, soit une amplitude de 14%. Vers 9h40, il s'établissait à 20,145 pesos.

Vous êtes à nouveau en ligne