Présidentielle américaine : l'Amérique des minorités s'interroge

FRANCE 2

Alors que le nouveau président américain Donald Trump incarne la majorité silencieuse aux États-Unis, les minorités s'interrogent sur leur sort.

Au nord de Manhattan, ce mercredi 9 novembre, dans le quartier afro-américain d'Harlem, la communauté noire, régulièrement pointée du doigt par Donald Trump, est inquiète. "J'ai des enfants en bas âge donc oui, je me fais du souci", avoue une femme noire.

Les minorités préféraient Clinton

Reconduire les immigrés clandestins à la frontière, en particulier les Hispaniques, c'est l'une des propositions de Donald Trump. Et certains espèrent qu'il infléchira sa position. "Il ne pourra pas reconduire tous ces gens à la frontière, il a besoin de main d'oeuvre et de main d'oeuvre pas chère, c'est la loi du business", espère un homme. "Il a basé toute sa campagne sur la division. Mais peut-être qu'il sera plus conciliant maintenant qu'il est président", dit une femme. Les minorités noires et hispaniques auraient préféré la victoire d'Hillary Clinton et s'interrogent aujourd'hui sur un avenir incertain.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne