Présidentielle américaine : Hillary Clinton quitte la cérémonie du 11-Septembre après un malaise

La candidate démocrate à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, quitte la cérémonie de commémoration du 11-Septembre, le 11 septembre 2016 à New-York (Etats-Unis).
La candidate démocrate à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, quitte la cérémonie de commémoration du 11-Septembre, le 11 septembre 2016 à New-York (Etats-Unis). (ANDREW HARNIK / AP / SIPA)

Selon son équipe de campagne, la candidate démocrate "a eu un coup de chaud".

Un "coup de chaud". La candidate démocrate à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, a quitté plus tôt que prévu, dimanche 11 septembre, la cérémonie de commémoration des attentats du 11-Septembre 2001 à New York, après s'être sentie mal.

Une vidéo amateur de ce malaise, tournée par un passant, a été postée sur Twitter.

Des attaques répétées sur son état de santé

Selon son équipe de campagne, l'ancienne Première dame "a eu un coup de chaud". Elle a rejoint l'appartement new-yorkais de sa fille Chelsea, et se sent "beaucoup mieux" depuis, selon un communiqué de l'équipe de campagne d'Hillary Clinton. Quelques minutes plus tard, elle est sortie de l'appartement, en lançant aux journalistes présents : "je me sens parfaitement bien !" 

L'ancienne Première dame participait aux commémorations du quinzième anniversaire des attentats du 11-Septembre où elle a respecté une minute de silence à l'instar de son rival dans la course à la Maison Blanche, Donald Trump, également présent.

Ce malaise ne manquera pas d'alimenter la polémique sur la santé de la candidate. Comme l'expliquait franceinfo fin août, les soutiens de Donald Trump ont fait de l'état de santé de sa rivale un argument de campagne. "Elle n'a pas l'endurance mentale et physique" pour s'installer dans le bureau ovale, assure le milliardaire républicain.