Présidentielle américaine : Clinton pourrait payer son manque de transparence

France 3

Les problèmes de santé d'Hillary Clinton peuvent avoir des conséquences sur ses chances d'accéder à la présidentielle américaine.

Les Américains attachent énormément d'importance à l'état de santé de leur président ou de leur future présidente. Et ils attachent encore plus d'importance à la véracité des informations communiquées, à la transparence. Et dans cette séquence, ça n'a pas été franchement le cas. La pneumonie a été diagnostiquée vendredi dernier et la maladie n'a été révélée que dimanche après la diffusion de la vidéo de son malaise. Le staff d'Hillary Clinton a donc choisi de cacher cette information essentielle pour les Américains pendant 48 heures et peut-être davantage si la vidéo de son malaise n'avait pas été diffusée.

Sondages post-malaise en cours

Hillary Clinton n'a plus franchement le droit à l'erreur, selon le correspondant de France Télévisions, Jacques Cardoze, qui s'exprime en direct de Washington ce lundi soir. Elle n'a plus intérêt à flancher, à cacher le début du commencement d'une information. Il y a toujours l'affaire des courriels qui n'a peut-être pas révélé tous ses secrets. Pour le moment, il lui reste trois points d'avance dans les sondages. Les premières enquêtes d'opinion post-malaise sont effectuées actuellement et les résultats seront connus dès mercredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne