Fusillade à Orlando : le débat sur les armes à feu relancé

France 3

En direct de Los Angeles, Stéphanie Desjars fait le point sur le débat du port d'arme et du terrorisme, dans la campagne présidentielle.

La fusillade d'Orlando qui a fait 49 victimes, dimanche 12 juin, s'est invitée dans la campagne présidentielle. Donald Trump s'est empressé de réagir à cette tuerie de masse. "À peine une demi-heure après la tuerie d'Orlando, il a proclamé sur Twitter qu'il avait raison sur l'islamisme radical. Lui se présente comme l'homme fort, l'homme à poigne qui va protéger les Américains contre le terrorisme islamiste", rapporte Stéphanie Desjars.

Des points de vue opposés

Autre sujet qui oppose Donald Trump à Hillary Clinton : les armes à feu. "Pour Trump c'est tout simple, être armé c'est être protégé en cas d'attaque", poursuit la journaliste de France 3. Hillary Clinton de son côté garde son cap : "celui de la mesure, celui de la responsabilité politique. Elle refuse de stigmatiser la communauté musulmane dans son ensemble. Surtout, elle persiste à dire que c'est la permissivité de la législation sur les armes qui favorise la multiplication des tueries de masse aux États-Unis", conclut Stéphanie Desjars en direct de Los Angeles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne