Colis suspects : le patron de CNN dénonce les attaques récurrentes de Donald Trump contre les médias

Le président américain, Donald Trump, le 24 octobre 2018 à Washington (Etats-Unis).
Le président américain, Donald Trump, le 24 octobre 2018 à Washington (Etats-Unis). (EVAN VUCCI / AP / SIPA)

Plusieurs colis suspects ont été découverts mercredi 24 octobre aux Etats-Unis. Le maire de New York dénonce "une volonté de terroriser".

Peur sur les Etats-Unis. Cinq colis suspects ont été adressés, mercredi 24 octobre, à l'ancien président Barack Obama, à Hillary Clinton, à la chaîne CNN et à d'autres élus démocrates. Le maire de New York, Bill de Blasio, a dénoncé une "volonté de terroriser". Le président, Donald Trump, a lui estimé que "la violence politique n'a pas sa place aux Etats-Unis".

Des colis et de fausses alertes. Ces colis, jugés potentiellement explosifs, ont été envoyés à Hillary Clinton, à Barack Obama, à la chaîne CNN, à Eric Holder, Maxine Waters et Debbie Wasserman Schultz, une élue de Floride à la Chambre des représentants. Une fausse alerte a été déclenchée au bureau d'une sénatrice de Californie et une autre dans le bureau du gouverneur de l'Etat de New York.

Le patron de CNN s'en prend à Donald Trump. Dans un communiqué publié après l'évacuation des locaux de sa chaîne, Jeff Zucker a pointé du doigt la Maison Blanche. "Il y a un manque total de compréhension de la part de la Maison Blanche de la gravité de leurs attaques permanentes envers les médias", a-t-il déclaré.

Un premier colis envoyé il y a quelques jours. Le 22 octobre, un engin explosif avait été découvert dans une boîte aux lettres au domicile du milliardaire George Soros. Une équipe de démineurs est intervenue pour faire exploser le paquet.

Des actes de "terrorisme intérieur". Le chef républicain du Sénat américain a annoncé des "actes de terrorisme intérieur""Je m'élève avec tous les Américains pour condamner les tentatives d'actes de terrorisme intérieur survenues aujourd'hui", écrit Mitch McConnell dans un communiqué.

Vous êtes à nouveau en ligne