Etats-Unis : Elizabeth Warren et Bernie Sanders cibles des modérés lors du débat démocrate

Les candidats à la primaire démocrate Bernie Sanders et Elizabeth Warren, le 30 juillet 2019, à Detroit (Michigan).
Les candidats à la primaire démocrate Bernie Sanders et Elizabeth Warren, le 30 juillet 2019, à Detroit (Michigan). (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Cet événement a fait apparaître des lignes de fracture idéologique au sein du parti démocrate, avec d'un côté les centristes et de l'autre les progressistes.

Deuxième round chez les démocrates américains. Le débat entre prétendants à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2020, organisé mardi 30 juillet à Detroit (Michigan), a été l'occasion pour les modérés d'attaquer les sénateurs progressistes Bernie Sanders et Elizabeth Warren.

Les deux figures de l'aile gauche ont défendu leurs programmes de réformes pour battre Donald Trump, alors que leurs concurrents craignaient de "faire fuir les électeurs indépendants". Parmi elles : la création d'une couverture maladie universelle, l'abandon des poursuites pénales contre les migrants entrés illégalement aux Etats-Unis ou encore l'annulation des dettes étudiantes.

Un débat houleux sans Joe Biden

"Pourquoi être aussi extrême ?" s'est insurgé l'ancien parlementaire modéré John Delaney, tandis que le gouverneur du Montana, Steve Bullock, les accusait "de jouer dans la main de Donald Trump". Elizabeth Warren, 70 ans, les a vivement rembarrés :

Je ne comprends pas pourquoi s'embêter à être candidat à la présidence des Etats-Unis, si c'est juste pour parler de ce qu'on ne peut pas faire.Elizabeth Warrenlors du débat démocrate

Au coude-à-coude dans les sondages, Elizabeth Warren et Bernie Sanders sont susceptibles de menacer le favori actuel de la primaire, Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama et probablement le plus centriste de tous les candidats. Les deux sénateurs sont actuellement soutenus chacun par environ 15% des électeurs démocrates, loin derrière Joe Biden (32%) qui débattra mercredi face à d'autres candidats.

Vous êtes à nouveau en ligne