Election américaine : 28 tweets qui nous ont fait rire pendant la longue attente des résultats

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min.

Impatients de connaître les résultats de l'élection, les internautes ont fait passer le temps en publiant de nombreuses blagues sur le réseau social. Florilège.

Quatre jours de suspense… et d'humour. Durant la longue attente du nom du vainqueur de la présidentielle américaine, finalement remportée par Joe Biden samedi 7 novembre, les Américains se sont livrés à ce qui ressemblait à un vaste concours de blagues sur Twitter. Plaisanteries sur la remontée du démocrate dans les Etats clés, hommages aux journalistes qui ont suivi le scrutin presque sans prendre de repos… Franceinfo vous propose une sélection de 28 tweets qui ont fait sourire la rédaction pendant ces quelques jours où tous les yeux étaient rivés sur les Etats-Unis.

Ceux qui en avaient marre d'attendre les résultats

Les observateurs avaient prévenu : cette année, le nom du vainqueur prendrait plus de temps à être révélé. En cause, l'explosion du nombre de votes par correspondance, que plusieurs Etats n'avaient pas le droit de dépouiller avant le mardi 3 novembre. Et ça n'a pas raté. Il a fallu quatre jours pour que Joe Biden passe la barre des 270 grands électeurs nécessaires pour gagner l'élection. Au grand désespoir de nombreux internautes.

"Tous les jours je me réveille, et c'est encore l'élection."

"Vous en avez marre de la carte électorale ? Voici une carte des Etats où il est légal ou non de posséder un kangourou."

"La fille de 3 ans d'une amie lui a demandé quand elle allait arrêter de regarder 'l'émission sur les cartes'."

"Bonjour ! Hâte de passer encore une journée comme ça."

Celui qui a trouvé étrange la "conseillère spirituelle" de Donald Trump

Paula White, télévangéliste et "conseillère spirituelle" du président sortant, s'est livrée mercredi soir à un prêche intense pour aider Donald Trump à remporter l'élection. La séquence a rapidement été détournée sur les réseaux sociaux.

"Désolé Eminem, mais c'est le premier morceau auquel j'ai pensé."

Ceux qui se demandaient pourquoi le dépouillement était aussi long dans certains Etats

Le suspense était notamment dû à l'attente des résultats dans plusieurs Etats où Donald Trump et Joe Biden étaient au coude-à-coude pendant deux jours. Or le décompte des votes par correspondance a été très long dans le Nevada, en Géorgie et en Pennsylvanie, où il a été annoncé au goutte-à-goutte. De quoi faire perdre la tête à certains Américains, qui n'en pouvaient plus d'attendre le nom du vainqueur.

"Quand le Nevada aura enfin fini de compter les bulletins : 'Ça fait 84 ans…'"

"Tout le monde en train d'observer la Pennsylvanie…"

"Moi faisant semblant d'y connaître quelque chose à la manière dont les gens votent dans ces comtés de Pennsylvanie où je ne suis jamais allé."

"Pouvez-vous vous dépêcher de compter les votes ? Le Nevada : 'Non, je ne crois pas.'"

"Le Nevada qui publie les résultats définitifs de l'élection : 'Ça ne devrait pas prendre longtemps. Entre une heure et, euh, onze mois.'"

"Le Nevada et la Géorgie qui attendent que l'autre ait fini de compter les votes."

"Les Etats-Unis : 'Tu en es où ?'. Le Nevada : 'Je suis sur l'autoroute'."

"Le corps humain n'est pas fait pour dépenser autant d'énergie à penser à la Pennsylvanie."

"La Géorgie, le Nevada et la Pennsylvanie essayant de décider qui devrait faire passer Biden au-delà de 270 [grands électeurs]."

Ceux qui ont apprécié que la Géorgie et la Pennsylvanie passent démocrates

Au fil des jours et du décompte des votes par correspondance, Joe Biden a rattrapé son retard sur Donald Trump dans plusieurs Etats, jusqu'à dépasser son adversaire. Le démocrate a notamment créé la surprise en reprenant un très court avantage en Géorgie, Etat qui vote historiquement plutôt pour les républicains. Si les autorités locales ont déjà annoncé un recomptage, au vu des résultats très serrés, la nouvelle a réjoui certains internautes démocrates.

"Joe Biden en ce moment même en Géorgie."

"La Géorgie et la Pennsylvanie qui se regardent virer au bleu [la couleur des démocrates]."

Ceux qui ont rendu hommage au travail des journalistes

Ce sont les autres stars de ce scrutin : les journalistes des chaînes télévisées qui étaient chargés d'analyser les résultats en direct. John King, de CNN, n'a dormi que six heures trente entre mardi et jeudi, selon le Los Angeles Times*. Et il a passé plusieurs jours à étudier les "chemins vers la victoire" de chaque candidat sur une carte interactive. Tout comme le présentateur de CNN Jake Tapper ou le journaliste de MSNBC Steve Kornacki. Résultat, de nombreux internautes ont salué, non sans humour, leur professionnalisme.

"John King quand on passe enfin une page de pub."

"'C'est ultra marrant', n'arrête pas de dire John King. La réponse de l'Amérique :"

"Je regarde CNN depuis tellement longtemps que je suis en train de tomber lentement amoureuse de Jake Tapper."

"Moi qui porte tout mon amour pour [les journalistes de CNN] Anderson Cooper, Chris Cuomo, Don Lemon et Jake Tapper."

"Steve Kornacki qui porte les mêmes vêtements tous les jours, ça ne m'aide pas du tout à savoir que le temps passe (ces photos ont été prises deux jours différents)."

"A ce stade, la seule raison pour laquelle on ne dit pas qui a gagné, c'est voir combien de temps Steve Kornacki peut rester éveillé."

Ceux qui ne se sont pas remis du mauvais choix de lieu de conférence par l'équipe de Trump

Un joli couac, que les internautes n'ont pas raté. Donald Trump a annoncé une conférence de ses avocats dans un grand hôtel de Pennsylvanie, samedi après-midi, pour donner le coup d'envoi de sa contre-offensive juridique. Sauf que l'événement a eu lieu sur le parking d'un paysagiste du même nom, coincé entre un crématorium et un sex-shop.

"Je crois qu'on n'a pas assez insisté sur le fait que quelqu'un dans l'équipe de Trump a voulu réserver l'hôtel Four Seasons et a réservé par accident le magasin du paysagiste Four Seasons, et qu'ils ont dû aller au bout des choses. [La série humoristique] Veep n'était pas aussi bonne."

"Je pourrais écrire des blagues pendant 800 ans et jamais je ne penserais à quelque chose de plus drôle que l'équipe de Trump qui réserve [l'hôtel] Four Seasons pour sa grosse conférence de presse, alors que c'est en fait le parking du paysagiste Four Seasons, entre un sex-shop et un crématorium."

Ceux qui se sont réjouis de la victoire de Joe Biden

Sans surprise, de nombreux démocrates ont célébré la victoire de leur candidat sur les réseaux sociaux. Outre ceux qui ont ironisé en faisant référence à la phrase favorite de Donald Trump lorsqu'il animait l'émission "The Apprentice" ("vous êtes viré !"), les internautes ont fait preuve d'inventivité dans leurs réactions à son élection.

"Vous êtes viré."

"Montez, on va à la Maison Blanche."

* Les liens marqués par un astérisque renvoient vers un contenu en anglais.