Vote pour le retrait de l’étoile de Donald Trump à Hollywood : "Il faut qu’elle soit détruite jusqu’à ce qu’il comprenne"

L\'étoile de Donald Trump sur le Walk of Fame à Hollywood est réparée après avoir été détruite, le 25 juillet 2018.
L'étoile de Donald Trump sur le Walk of Fame à Hollywood est réparée après avoir été détruite, le 25 juillet 2018. (DAVID MCNEW / AFP)

Le vote lundi du conseil municipal de West Hollywood pour retirer la décoration au nom du président américain vient s’ajouter à une longue liste de rebondissements.

Donald Trump a son étoile sur Hollywood Boulevard depuis 2007. Mais depuis qu’il est président des États-Unis, elle est devenue un sujet de controverses, le symbole d’une Amérique divisée.

C’est le 16 janvier 2007 qu’est dévoilé le nom de Donald Trump, gravé sur le trottoir d’Hollywood Boulevard. Il est alors un producteur star de la télévision. Neuf ans plus tard, le milliardaire, pas encore président, a déjà ses opposants. En juillet 2016, un artiste installe un mini-mur couvert de barbelés autour de l’étoile. À l’automne, un homme la détruit à coups de masse. Viennent ensuite les crachats, les graffitis, le dessin d’une croix gammée, les autocollants "résistance".

Coup de pioche et coup de pub

Le 25 juillet 2018, une fois encore, Austin Michael Clay réduit l’étoile en miettes à l’aide d’une pioche. Le jeune homme de 24 ans assure que Robert de Niro l’a félicité : "Les gens qui ont leur nom sur les étoiles sont des gens qui se sont battus pour la culture, des visionnaires, des artistes. Des gens qui ont fait des choses positives. Donald Trump, lui, représente tout ce que quelqu’un qui a la moitié d’un cœur et d’un cerveau déteste dans ce pays." L’étoile est réparée le jour même, sous la surveillance de la police.

Quand on pense à tous ces noms sur les étoiles, on doit se sentir inspiré.Austin Michael Clay

Mais les tensions ne disparaissent pas pour autant. Une bagarre violente éclate dans les jours suivants entre pro et anti-Trump. Lundi 6 août, le conseil municipal de West Hollywood s’offre un coup de pub avec une motion demandant que l’étoile soit retirée du boulevard. La conseillère Lindsey Horvath s’en explique à la télévision américaine : "Il harcèle les femmes, il les agresse, il les insulte dès qu’il en a l’occasion. Ça suffit !"

Devant l’étoile toujours recouverte par une planche de bois, Ben en rigole. Lui aimerait qu’elle reste : "Il faut qu’elle soit détruite jusqu’à ce qu’il comprenne et commence à faire ce qui est juste et là, les gens arrêteront de s’en prendre à son étoile." Tout cela, en revanche, n’amuse pas du tout Anne, une touriste : "Il l’a gagné avant d’être élu. Les gens devraient respecter ça même s’ils ne l’aiment pas comme président."

Mark Hamill, le héros de La guerre des étoiles, a proposé que Carrie Fisher, alias la princesse Leia, récupère l’étoile. Mais le Walk of Fame dépend de la chambre de commerce d’Hollywood. Les étoiles "font partie du patrimoine de Los Angeles", affirme-t-elle. En d’autres termes : Donald Trump ne devrait pas bouger du boulevard.

Donald Trump et son étoile à Hollywood : le reportage franceinfo de Loïc Pialat
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne