VIDEO. "Une présidence qui crée des camps de concentration est fasciste" : une élue démocrate fustige la politique migratoire de Trump

Alexandria Ocasio-Cortez, élue de l'Etat de New York, fait référence aux camps de rétention de migrants à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Sa déclaration choc fait polémique aux Etats-Unis.

"Les Etats-Unis gèrent des camps de concentration à la frontière sud." Durant un live sur Instagram, mardi 18 juin, l'élue démocrate au Congrès Alexandria Ocasio-Cortez a tiré à boulets rouges sur la Maison Blanche. La représentante de l'Etat de New York a dénoncé la manière dont le président Donald Trump gère la question migratoire, en critiquant les camps de rétention pour migrants situés à la frontière avec le Mexique.

"Le fait que les camps de concentration soient aujourd'hui une pratique institutionnalisée dans le pays de la liberté est extraordinairement inquiétant", a-t-elle indiqué. "Une présidence qui crée des camps de concentration est fasciste", a asséné l'élue d'origine portoricaine, que ses partisans et ses détracteurs appellent AOC.

"Les camps de concentration ne sont pas les camps de la mort"

Consciente du poids des termes employés, elle a tenu à préciser dans son live qu'elle n'utilisait "pas ces mots à la légère", "juste pour lancer des bombes".

Le camp républicain a répliqué par des réactions outrées. "C'est une faute @AOC. Ce sont des mots dangereux et écœurants qui portent atteinte aux millions de personnes tuées dans l'Holocauste", a tweeté le sénateur républicain Rick Scott.

"S'il vous plaît @AOC, rendez-nous service et passez quelques minutes à réviser l'histoire, a renchéri la représentante Liz Cheney, fille de l'ancien vice-président Dick Cheney. Six millions de juifs ont été exterminés dans l'Holocauste. Vous salissez leur mémoire et vous vous déshonorez avec ce type de commentaires."

La démocrate, habituée aux joutes sur les réseaux sociaux, n'a pas tardé à contre-attaquer. "A tous les républicains geignards qui ne connaissent pas la différence : les camps de concentration et les camps de la mort ne sont pas la même chose. Les camps de concentration sont considérés par les experts comme les lieux 'de détention de masse de civils sans procès' et c'est exactement ce que ce gouvernement fait", a-t-elle écrit sur Twitter.

Vous êtes à nouveau en ligne