VIDEO. Trump insulte Baltimore, un présentateur de CNN originaire de la ville lui répond à l'antenne dans un discours émouvant

Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington, vendredi 26 juillet 2019.
Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington, vendredi 26 juillet 2019. (STEFANI REYNOLDS / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / AFP)

Sur Twitter, le président américain venait d'attaquer un élu noir de Baltimore en estimant que sa circonscription était "dégoûtante et infestée de rats".

Viktor Blackwell est un journaliste de la chaîne CNN qui a grandi dans l'ouest de la ville de Baltimore, dans le Maryland (côte Est des Etats-Unis). N'ayant pas digéré la dernière attaque de Donald Trump contre sa ville, il lui a répondu à l'antenne, les larmes aux yeux et la gorge serrée, samedi 27 juillet. En quelques heures, son discours émouvant a été vu plus d'un million de fois. 

Sur Twitter, le président américain venait d'attaquer un élu noir de Baltimore, le démocrate Elijah Cummings, en estimant que sa circonscription était "dégoûtante et infestée de rats"  “aucun humain ne veut vivre”.

"Ils sont Américains aussi" 

"Le président dit à propos du district de cet élu qu‘aucun humain ne veut vivre là'", a repris le journaliste, avant d'ajouter : "Vous savez qui a vécu là monsieur le président ? Moi. Du jour où l’on m’a ramené de l’hôpital au jour où je suis parti pour l’université. Et beaucoup de gens auxquels je tiens y habitent toujours. [La ville] connaît des difficultés, c’est sûr", a-t-il reconnu, faisant allusion aux problèmes de drogue qui font rage dans certains quartiers. “Mais les gens sont fiers de leur communauté."

"Les gens se réveillent et vont travailler là-bas, ils s’occupent de leur famille et aiment leurs enfants qui ont prêté allégeance au drapeau américain... Tout comme les gens qui habitent dans des districts d’élus qui vous soutiennent monsieur. Ils sont Américains aussi", a terminé le journaliste, des sanglots dans la voix. 

Une rhétorique raciste

Viktor Blackwell a notamment pointé, en début de vidéo, la rhétorique raciste du président des Etats-Unis. "Donald Trump a tweeté plus de 43 000 fois. Il a insulté des milliers de personnes. Mais quand il utilise le mot 'infecté', il parle des Noirs", a-t-il relevé, citant plusieurs exemples. 

“Infesté. C’est un mot que l’on réserve d’habitude à des références aux insectes", a rappelé le présentateur.

Vous êtes à nouveau en ligne