VIDEO. Karine Jean-Pierre : noire, lesbienne, démocrate, elle veut faire battre Donald Trump

franceinfo

Née en Martinique de parents haïtiens, Karine Jean-Pierre est aujourd'hui conseillère politique de Joe Biden et directrice de campagne de Kamala Harris. Noire, lesbienne et militante, elle est "tout ce que Donald Trump déteste", dit-elle.

Karine Jean-Pierre est la conseillère politique de Joe Biden et la directrice de campagne de Kamala Harris, sa colistière. C'est la première personne noire à occuper un tel poste de cheffe de cabinet. Progressiste et militante, elle incarne la diversité et les minorités.

Elle représente les Afro-américains, les femmes, les LGBTQIA+ et les immigrés

Pour les démocrates, elle est une pièce clé de l’élection présidentielle américaine. Elle s'occupe de la communication et des relations avec certaines communautés, progressistes, qui ont du poids dans l'élection. Karine Jean-Pierre représente plusieurs communautés à elle seule : les Afro-Américains, les femmes, les LGBT et les immigrés, dont elle est le porte-voix. C’est pour son ancrage très à gauche et très anti-Trump que le candidat Joe Biden l’a appelée à rejoindre son équipe de campagne.

Je suis tout ce que Donald Trump déteste. Je suis une femme noire, lesbienne et maman…

Karine Jean-Pierre

MoveOn.org

Karine Jean-Pierre défend bec et ongles l’égalité devant l’accès aux soins, les immigrés et les “dreamers”, ces enfants de migrants qui sont arrivés illégalement aux États-Unis, et que Donald Trump veut expulser. Pour comprendre pourquoi ces sujets lui sont chers, il faut regarder son histoire personnelle.

Elle est née en 1977 à Fort-de-France, en Martinique. Ses parents d'origine haïtienne ont fui la pauvreté et la dictature Duvalier dans les années 70. Elle grandit à Paris jusqu’à l’âge de cinq ans et débarque aux Etats-Unis, avec sa famille, dans le Queens, un quartier new yorkais très cosmopolite.

Mes parents sont venus ici, comme beaucoup d’autres immigrés, parce qu'ils étaient à la recherche du rêve américain.

Karine Jean-Pierre

Personal Democracy Forum (2017)

Ce rêve américain, Karine Jean-Pierre le poursuit, elle aussi. Elle fait des études en administration publique à la prestigieuse université de Columbia et débarque assez vite en politique. Elle débute sa carrière en 2007, à l'âge de 30 ans, où elle travaille pour la primaire démocrate de John Edwards, l’ancien sénateur de Caroline du Nord.

Elle a travaillé pour Barack Obama

En 2008, elle rejoint la campagne de Barack Obama en tant que directrice régionale pour les Etats du Sud-Est. C’est là que sa carrière décolle. Après l'élection de Barack Obama, elle suit le nouveau président des États-Unis à la Maison-Blanche en tant que directrice des Affaires régionales pour les Etats du Nord-Est. En 2012, lors de la seconde campagne d’Obama, Karine Jean-Pierre est en charge des "Swing States", les Etats-clés, qui peuvent faire basculer une élection. 

Karine Jean-Pierre est aussi connue pour son côté activiste qui est directement lié à l’élection de Donald Trump. C’est à ce moment-là, en 2016, que sa carrière prend une allure militante. Elle devient porte-parole de MoveOn, une organisation qui essaye de faire pencher le Parti démocrate à gauche.

Elle se bat pour protéger l'accès aux soins pour les plus démunis : le Medicare, le Medicaid et l'Obamacare, entre autres. Lors d'un discours prononcé en 2016, elle avait déclaré : "Les républicains n'ont pas de mandat. Ils ont perdu le vote populaire et ils n'ont pas le soutien sur ce point : les républicains ont la claire intention de retirer l’accès aux soins de dizaines de millions d’Américains. Ils veulent mettre fin à l’assurance santé dont un américain sur trois bénéficie aujourd’hui."

Aujourd'hui, Karine Jean-Pierre espère l'emporter face à Donald Trump. Dans un tweet la jeune démocrate a déclaré qu’il s’agissait "de l'élection la plus importante depuis des générations" et qu'elle ne pouvait pas "s'en tenir à l'écart".

Vous êtes à nouveau en ligne