VIDEO. Droit d'adoption pour les LGBTQ+ : le discours poignant d'un législateur américain

BRUT

Face à une mesure de l'administration Trump visant à restreindre les adoptions par les couples LGBTQ+, ce membre du Congrès américain avait un argument de poids : sa propre histoire.

"Continuez de faire des enfants et nous continuerons de les élever."

Le législateur Sean Patrick Maloney s'est opposé à une loi proposée par le gouvernement Trump qui permettrait aux organismes d'accueil de refuser leurs services aux familles LGBTQ+ sur la base de la liberté religieuse. Il a fait part de sa propre histoire pour argumenter son avis sur le sujet, ayant lui-même adopté adopté trois enfants. Il évoque notamment l'un deux : "Notre aîné est venu à nous quand il n'avait pas tout à fait trois ans. Il mangeait à peine solide, il dormait dans un tiroir, il vivait dans un taudis, dans l'un des quartiers les plus chauds de New York. Ses parents étaient héroïnomanes", a-t-il raconté.

Les enfants, premiers perdants

Pour le légistaleur, faire une discrimination envers les couple LGBTQ prive les enfants de "bons papas et mamans" et sont les premiers perdants de cette mesure. En effet, certains enfants, par exemple nés dans des conditions difficiles ou atteints du VIH à la naissance, ne sont pas adoptés. Pourtant, selon Sean Patrick Maloney, "les couples LGBT avaient moins de préoccupations par rapport à des choses comme le VIH, ils étaient plus disposés à adopter au-delà des différences raciales ou religieuses. Il y avait une opportunité pour des gamins qui n'avaient pas de foyer d'avoir un foyer."

Les bons parents sont de bons parents, peu importe qui ils aiment.

Sean Patrick Maloney

Pour conclure, le législateur insiste sur l'importance d'assurer les services sociaux d'abord dans l'intérêt des enfants dans le besoin.

Vous êtes à nouveau en ligne