VIDEO. Donald Trump ordonne une frappe en Syrie pour "mettre fin au massacre"

AP

En réponse à l'attaque chimique à Khan Cheikhoune, l'armée américaine a visé une base aérienne du régime de Bachar Al-Assad. Une soixantaine de missiles ont été tirés.

Est-ce un nouveau tournant dans le conflit syrien ? Le président américain Donald Trump a annoncé, jeudi 6 avril, avoir ordonné une frappe militaire ciblée sur une base aérienne en Syrie d'où a été menée l'attaque chimique de mardi. Signe d'une intensification soudaine de l'action des Etats-Unis en Syrie, 59 missiles ont été tirés sur la base aérienne de Sheyrat, près de Hom s, depuis deux navires de guerre situés en Méditerranée. Cette frappe fait suite à l'attaque au gaz de Khan Cheikhoune, ont précisé des responsables américains.

"J'appelle toutes les nations civilisées à nous rejoindre"

"Pendant des années les tentatives pour changer le comportement de [Bachar Al-Assad] ont toutes échoué, échoué lamentablement", a déclaré Donald Trump depuis sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, où il recevait le président chinois Xi Jinping. Le président américain a estimé que le rôle du régime syrien dans l'attaque chimique qui a fait au moins 70 morts était incontestable. Le gouvernement syrien, lui, a démenti toute implication.

"Il est dans l'intérêt vital pour la sécurité nationale des Etats-Unis de prévenir et dissuader la propagation et l'usage d'armes chimiques mortelles", a justifié le président américain. "Ce soir, j'appelle toutes les nations civilisées à nous rejoindre pour chercher à mettre fin au massacre et au bain de sang en Syrie et également à mettre fin aux terrorismes de tous types", a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne