VIDEO. Donald Trump accueilli par les grondements du public lors d'un combat de MMA à New York

Le président américain Donald Trump au Madison Square Garden, à New York (Etats-Unis), le 2 novembre 2019, lors d\'une soirée de combats de MMA.
Le président américain Donald Trump au Madison Square Garden, à New York (Etats-Unis), le 2 novembre 2019, lors d'une soirée de combats de MMA. (ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)

Le président assistait à un combat au Madison Square Garden, hier. Son arrivée a été marquée par des sifflements et des cris hostiles, même si certains de ses partisans ont affirmé qu'il s'agissait en fait d'une "réaction positive" du public.

Six jours après les sifflets récoltés dans un stade de base-ball, Donald Trump a été hué, samedi 2 novembre, par des spectateurs lors d'une soirée de combats combats d'arts martiaux mixtes (MMA), à New York. A 22 heures (heure locale), lorsque le président américain a fait son entrée dans le célèbre Madison Square Garden, il a provoqué une vive réaction du public.

"Nous nous serions amusés davantage s'il n'avait pas été là", a déclaré à l'AFP Anna Torres, 50 ans, qui avec son compagnon a copieusement conspué le locataire de la Maison Blanche. Certains manifestants portaient des pancartes où l'on pouvait notamment lire à l'adresse du président et de son vice-président : "Trump-Pence, dehors maintenant!".

Mais d'autres personnes dans le public ont désapprouvé cette hostilité. "C'est un manque de respect, parce qu'il est notre président", a déclaré Nico Ferranti, 30 ans, pas surpris de voir Donald Trump se déplacer pour cet événement sportif. "Il est de New York et il aime ce genre de choses", a-t-il fait observer.

Le fils de Donald Trump dénonce une fake news

D'autres personnes affirment au contraire que le président américain n'a pas été hué, mais salué. C'est le cas de Tara LaRosa, une combattante de MMA pro-Trump, qui estime que le grondement du public lors de l'arrivée du dirigeant américain était une "réaction positive".

Répondant à la BBC, qui a évoqué des huées, le fils de Donald Trump a dénoncé sur Twitter une fake news, condamnant le manque d'objectivité des journalistes.

Vous êtes à nouveau en ligne