VIDEO. Déplacée à Berlin en avril, la maison de Rosa Parks pourrait faire son grand retour aux Etats-Unis

La bâtisse de deux étages de la célèbre pionnière des droits civiques des Noirs aux Etats-Unis pourrait revenir dans sa patrie d'origine, après le drame de Charlottesville (Virginie). 

Son exil n'aura peut-être pas duré très longtemps. La maison de Rosa Parks, célèbre pionnière des droits civiques des Noirs américains, qui avait notamment refusé de céder sa place à un Blanc dans un bus de Montgomery (Alabama), en 1955, pourrait revenir aux Etats-Unis. La bâtisse de deux étages, qui était située à Détroit (Michigan) avait été déplacée en avril 2017 à Berlin (Allemagne) car elle était menacée de destruction. 

"Commémorer le mouvement des droits civiques"

Mais les récents événements de Charlottesville (Virginie) et le déboulonnage des statues de personnalités sudistes de la guerre de Sécession pourraient tout changer. L'artiste américain Ryan Mendoza, qui est à l'origine du transfert de la maison en Allemagne, pense à la rapatrier aux Etats-Unis. "Au début, Rhea McCauley, la nièce de Rosa Parks, était très contente de voir la maison quitter les Etats-Unis, assure-t-il. Mais, avec tout ce qui passe, ces statues retirées ou en passe de l'être, il est évident que les Etats-Unis n'ont pas assez de monuments commémorant le mouvement des droits civiques." Aucune date de retour de la maison dans le pays de l'oncle Sam n'a, cependant, été annoncée. 

Vous êtes à nouveau en ligne