Une élue démocrate dénonce les tweets misogynes de Donald Trump

Brenda Lawrence, élue démocrate, a dénoncé les propos tenus par Donald Trump. Elle a profité d’un tweet du président pour réagir.

Donald Trump est connu pour utiliser régulièrement Twitter. Sean Spicer, directeur de la communication de la Maison-Blanche, a d’ailleurs annoncé que ce que publiait Donald Trump  sur le réseau social était à prendre comme des "déclarations officielles".

Le 29 juin, le président des États-Unis a insulté deux animateurs télé : Joe Scarborough et Mika Brzezinski qui présentent l’émission matinale "Morning Joe" sur la chaîne MSNBC. Dans ces tweets, le président qualifie, entre autre, les deux animateurs de : "la folle Mika au QI très bas" et "Joe le psycho".

Face à cette énième charge du président contre les journalistes, plusieurs personnalités politiques se sont rassemblées le 29 juin pour dénoncer ces propos. "J’en ai ras-le-bol de l’irrespect constamment affiché de notre Président des États-Unis", a lancé Brenda Lawrence, représentante démocrate du Michigan à la Chambre des représentants.  

"Arrêtez ! Arrêtez l’irrespect !"

Visiblement énervée, Brenda Lawrence a dénoncé "l’irrespect" du président, insistant sur tous les détails qu’il avait tendance à occulter. Elle a souligné qu’en tant que femme démocrate et en tant qu’Afro-américaine, elle souhaitait se battre pour l’éducation, l’emploi, l’égalité salariale pour les femmes. Elle en a profité pour réprimander Donald Trump : "vous n’avez pas le droit, juste parce que vous avez un compte Twitter, d’avoir un comportement que j’ai interdit à mon fils d’avoir".

Pour Brenda Lawrence, Donald Trump ne s'intéresse pas aux problématiques que traversent les américains : "ces temps-ci quand ont part à la rencontre de nos électeurs, ils ne parlent pas de vos tweets. Ils parlent de : ‘où sont les emplois ? Où est mon assurance maladie ? Où est ma réforme de l’immigration ? Où est le respect de la justice pénale dans ce pays ?’"

L’élue démocrate a ensuite souhaité s’adresser directement à Donald Trump, "les yeux dans les yeux" : "faites le travail du président de tous les habitants de ce grand pays. Et arrêtez ! Arrêtez l’irrespect !"

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne