Un conseiller de Donald Trump contraint à la démission

FRANCE 2

L'un des plus proches conseillers du nouveau président américain a dû présenter sa démission lundi 13 février, en raison de ses liens avec la Russie.

Il ne sera resté que trois semaines au poste de conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump. L'ancien militaire Michael Flynn a dû présenter sa démission lundi 13 février, en présentant même ses excuses au nouveau président. On lui reproche de nombreux appels téléphoniques potentiellement illégaux avec la Russie de Vladimir Poutine.

Un conseiller trop bavard

Une affaire qui remonte au mois de décembre 2016, lorsque Barack Obama était encore à la Maison-Blanche et ordonnait des sanctions contre la Russie pour son ingérence présumée lors de la campagne présidentielle américaine. Michael Flynn assure alors à l'ambassadeur russe à Washington "que le prochain gouvernement sera moins sévère". Il n'était cependant pas, à ce moment-là, habilité à parler de ces questions, Donald Trump n'ayant pas encore pris ses fonctions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne