Trois jours après son élection, Donald Trump fait l'éloge du couple Clinton

Le président élu Donald Trump, le 10 novembre 2016 au Capitole, à Washington (Etats-Unis).
Le président élu Donald Trump, le 10 novembre 2016 au Capitole, à Washington (Etats-Unis). (JOSHUA ROBERTS / REUTERS)

Le président élu a également affirmé qu'il pourrait simplement "amender" l'Obamacare, dont il avait promis l'abrogation durant sa campagne.

Mais quelle mouche a donc piqué Donald Trump ? Trois jours après son élection surprise, le prochain président américain a couvert de louanges Hillary et Bill Clinton dans une première interview accordée vendredi 11 novembre à CBS News (article en anglais).

Le président élu américain, qui a passé la journée enfermée dans la Trump Tower à New York, où il a ses bureaux et sa résidence, est revenu sur le coup de fil au cours duquel Hillary Clinton avait reconnu sa défaite. Et son ton est bien loin de celui employé lors de la campagne électorale, lorsqu'il promettait "la prison" à son adversaire.

Hillary m'a appelé, et c'était un coup de fil absolument adorable. C'était difficile pour elle, je peux très bien l'imaginer. C'était sans doute plus difficile pour elle que ça ne l'aurait été pour moi, et je peux vous garantir que cela aurait été très dur si j'avais été à sa place.Donald Trumpà CBS News

"Elle n'aurait pas pu être plus gentille avec moi", a continué le milliardaire. "Elle m'a simplement dit 'félicitations, Donald, bien joué', et je l'ai remerciée. Elle a été une adversaire remarquable, particulièrement forte et intelligente."

"Bill Clinton n'aurait pas pu être plus élégant"

Le prochain président a également révélé que Bill Clinton avait également pris contact avec lui. Là encore, ses propos à l'égard de celui qu'il accusait de multiples agressions sexuelles quelques semaines plus tôt surprennent. "Bill a appelé le lendemain. Il n'aurait pas pu être plus élégant. Il m'a dit que la campagne avait été incroyable, l'une des plus fantastiques qu'il ait jamais vue. Il était très, très gentil", raconte Donald Trump.

L'homme d'affaire n'écarte d'ailleurs pas la possibilité de s'entretenir avec le couple Clinton une fois au pouvoir. "Bill est un homme très talentueux – les deux, d'ailleurs. C'est une famille très talentueuse. Je pourrais très certainement [les appeler pour les consulter à l'avenir]", conclut le président élu.

Signe supplémentaire que Donald Trump semble avoir mis de l'eau dans son vin, il a également affirmé au Wall Street Journal (article en anglais) qu'il pourrait simplement modifier la loi dite Obamacare sur l'assurance santé, dont il avait promis l'abrogation durant sa campagne.

Il a ainsi expliqué que lors de leur entretien, Barack Obama lui avait suggéré de conserver plusieurs pans de l'Affordable Care Act. "Je lui ai dit que j'étudierai ses suggestions et, par respect, je le ferai", a déclaré Donald Trump au quotidien. La loi "Obamacare sera soit amendée, soit abrogée, soit remplacée", a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne