Sortie des États-Unis de l'Accord de Paris : "Les États-Unis sont considérablement isolés"

Donald Trump, le 1er juin 2017.
Donald Trump, le 1er juin 2017. (SAUL LOEB / AFP)

Pour la négociatrice principale pour la COP 21, Laurence Tubiana, la décision de Donald Trump de sortir les États-Unis de l'Accord de Paris "accélère le mouvement qui est déjà engagé" pour le climat.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Les États-Unis sont considérablement isolés", a estimé jeudi 1er juin dans la soirée sur franceinfo Laurence Tubiana, négociatrice principale pour la COP 21, après la décision du président Donald Trump de sortir les États-Unis de l'Accord de Paris sur le climat.

Cette décision est "une déception, et c'est surtout dommage pour les Etats-Unis", explique la spécialiste des questions de gouvernance mondiale. Les États-Unis "ont participé beaucoup à cet accord qui reflète énormément de leurs préoccupations." Laurence Tubiana estime que l'idée "de renégocier un accord" avancée par Donald Trump, est "fantaisiste, et une manière de vouloir trouver une manière diplomatique de dire que tout cela était injuste."

Des arguments jugés infondés 

Elle affirme aussi que l'argumentation sur les coûts pour l'économie américaine "était fantaisiste". Le président américain a mis en avant une étude allant dans ce sens. Selon Laurence Tubiana, cette étude a été produite "par un centre de recherche très conservateur" et est "un tissu de mauvais raisonnement économique."

Il est impossible de "renégocier les termes de l'accord", affirme encore la négociatrice de la Cop 21. "Il est déjà entré en vigueur." Face à ce retrait, Laurence Tubiana voit l'Europe, la Chine et d'autres pays "en train de remplir l'espace laissé par les Américains". "On voit se dessiner de nouvelles alliances plus distribuées. Plusieurs pays vont probablement reprendre le leadership que les Américains ont exercé." Pour Laurence Tubiana, "cette sortie de Donald Trump accélère le mouvement qui est déjà engagé" pour le climat.

Vous êtes à nouveau en ligne