Sommet du G7 : des sourires de façade à Charlevoix

France 2

Isolé face à ses partenaires sur la question des droits de douane, Donald Trump n'a pas choisi la défense, mais plutôt l'attaque lors du G7 qui s'est achevé ce samedi 9 juin au Canada.

Sur la photo de famille de fin de sommet, il manquait un homme ce samedi 9 juin : Donald Trump. Dernier arrivé, premier parti, jusqu'au bout il aura joué l'ambiguïté. Face aux caméras, le chef de l'État américain vante la qualité des discussions de ce G7. "Je pense que ce sommet est un succès. Si je devais noter la qualité de mes relations, ce serait 10 sur 10. Nous avons d'excellents rapports avec Angela, Emmanuel et Justin, je mets un 10 sur 10", a lancé le président américain.

Le coup de force

Mais derrière les amabilités, Donald Trump n'a rien lâché sur ce G7 sur fond de guerre commerciale. Tout s'est passé hier soir, au cours d'une réunion de deux heures. Des témoins présents dans la salle évoquent "un climat tendu, un moment rugueux, une situation embarrassante". Pendant 15 minutes, Donald Trump prend la parole et attaque un à un ses partenaires. Au petit déjeuner officiel ce matin, Donald Trump se permet d'arriver en retard et s'installe l'air de rien. Silence gêné dans la salle. Si Donald Trump, qui s'est envolé pour Singapour, a bien signé le communiqué final, aucun accord en revanche sur le climat.

Vous êtes à nouveau en ligne