Présidentielle américaine : Twitter, la faiblesse de Donald Trump ?

France 3

Les propos virulents de Donald Trump ont animé la campagne américaine à tel point que son équipe a du lui supprimer Twitter et reprendre en main sa communication.

"Nous allons gagner le Michigan et retourner à la Maison-Blanche. Merci". Merci est peut-être le mot le plus utilisé par Donald Trump ces dernières heures. Le candidat républicain s'est calmé sur les réseaux sociaux et de force : son entourage lui a interdit de tweeter jusqu'au résultat de l'élection présidentielle. L'objectif : ne plus faire de vagues. Selon le journal, le New York Times, le candidat républicain aurait insulté plus de 280 personnes sur les réseaux sociaux depuis le début de la campagne.

Plus de 280 personnes insultées

Donald Trump est suivi par treize millions de comptes sur Twitter contre dix pour Hillary Clinton. "Rendez-nous Trump, on s'ennuie", disent déjà certains. L'équipe du candidat dément avoir bloqué le Twitter de Donald Trump, Barack Obama, lui, ironise : "Vous laisseriez l'arme atomique à quelqu'un incapable de gérer son compte Twitter ?", avait-il déclaré lors d'un meeting.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne