Présidentielle américaine : la France, punching ball de Trump

France 2

Le terrorisme et la sécurité sont les principaux arguments électoraux du candidat républicain américain Donald Trump. Il a fustigé mercredi 7 septembre la France sur ces dossiers.

C'est presque devenu une habitude : montrer du doigt la France et ses attaques terroristes comme un modèle à ne pas suivre. "C'est catastrophique. Plus personne ne va en France. Vous avez vu ce qui est arrivé à Nice et au prêtre qui était un homme formidable. La France n'est plus la France", a déclaré Donald Trump, le candidat républicain à la présidentielle américaine, lors d'un meeting en Caroline du Nord dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le Bataclan comme arme de campagne

Pour Donald Trump, la France est devenue un argument de campagne, car elle serait laxiste avec les terroristes. Enfin, pour plaider en faveur de la liberté du port d'armes, le milliardaire utilise l'attentat du Bataclan. "Ces sauvages ont tiré sur tout le monde et personne n'a pu les arrêter. Mais si les Français avaient pu être armés, la situation aurait été bien différente", affirme-t-il dans ses discours. La France bon moyen pour le milliardaire d'attiser les peurs. D'autres pays sont aussi dans le viseur, la Chine ou le Mexique, accusés de prendre les emplois des Américains.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne