Présidentielle américaine : Donald Trump tient un meeting malgré le coronavirus

FRANCEINFO

 Pour son premier meeting, Donald Trump réunit des dizaines de milliers de partisans à Tulsa (Etats-Unis) samedi 20 juin. Par ailleurs, six membres de l’organisation ont été testés positifs au coronavirus.

Donald Trump a besoin d’un nouvel élan. Le président américain a passé un hiver et un printemps très difficile. Il y a la pandémie de coronavirus, la crise économique, les manifestations antiracistes et la semaine prochaine un livre assassin de l’un de ses anciens conseillers.

Ni masque ni distanciation, mais une décharge

Donald Trump compte sur ses partisans pour lui redonner de l’énergie pour sa campagne électorale. Cette foule de partisans conviée à Tulsa, dans l’Oklahoma, samedi 20 juin alors que l’épidémie n’est pas maîtrisée. Le masque n’est pas obligatoire. Il n’y aura pas de distanciation sociale. Tous ont signé une décharge pour ne pas attaquer la campagne de Trump en cas de contamination. Les partisans de Trump pensent que la menace du Covid-19 est largement exagérée. 20 000 personnes sont attendues à Tulsa.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne