Présidentielle américaine : "C'est la démocratie même qui est en jeu" dans cette élection, met en garde Barack Obama

Le président américain Barack Obama lors d\'un discours de soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton dans l\'Ohio (Etats-Unis), vendredi 14 octobre.
Le président américain Barack Obama lors d'un discours de soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton dans l'Ohio (Etats-Unis), vendredi 14 octobre. (JIM WATSON / AFP)

Le président des Etats-Unis s'est livré à un cinglant réquisitoire anti Donald Trump, lors d'une réunion de soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton, vendredi.

"C'est la démocratie même qui est en jeu" dans l'élection présidentielle américaine du 8 novembre, a prévenu le président sortant Barack Obama, vendredi 14 octobre, lors d'une réunion de soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton aux Etats-Unis. Le président américain s'est livré à un cinglant réquisitoire contre Donald Trump

"Tous les progrès que nous avons faits sont en jeu", a-t-il encore averti. "Le savoir-vivre est en jeu dans cette élection. La tolérance est en jeu. La courtoisie est en jeu. L'honnêteté est en jeu. L'égalité est en jeu. La bienveillance est en jeu", a énuméré Barack Obama à Cleveland, dans l'Ohio, un Etat-clé dans le système démocratique américaine.

"Certains pays fonctionnent comme ça, ce sont des tyrannies"

Depuis la diffusion le 7 octobre d'une vidéo dans laquelle Donald Trump tient des propos dégradants sur les femmes et qui a plombé sa campagne, plusieurs femmes ont affirmé avoir été agressées sexuellement par le milliardaire républicain. L'homme d'affaires a accusé les médias de se liguer contre lui et menacé de poursuites judiciaires le New York Times, qui a publié deux témoignages détaillés de ces femmes.

Donald Trump, c'est quelqu'un qui menace d'emprisonner ses opposants politiques. Ou de faire taire les médias...Barack Obama

Le président américain a également décrit l'adversaire de Hillary Clinton comme "un homme qui salue l'ingérence des Russes dans notre processus électoral, et suggère maintenant que si la campagne ne se déroule pas comme il l'entend, ce n'est pas à cause de ce qu'il a dit, mais parce que l'élection est truquée et que c'est une imposture." Et de conclure : "Vous savez, certains pays fonctionnent comme ça, et ce sont des tyrannies qui pratiquent l'oppression."