ONU : un rapport de force entre la France et les États-Unis ?

FRANCE 3

Après le discours d'Emmanuel Macron devant l'Assemblée générale des Nations Unies à New York (États-Unis), notre journaliste Anne Bourse, en duplex, fait le point sur la situation.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Lorsque le président français s'est présenté au pupitre de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York (États-Unis), Donald Trump avait déjà effectué son discours. Le président français s'est montré offensif à l'encontre du président américain. "Même si le rapport de force n'a jamais cessé, on entre effectivement dans une nouvelle phase. D'un côté, Donald Trump s'est fait le défenseur du patriotisme et du souverainisme. Emmanuel Macron défend toujours le multilatéralisme et les instances internationales ", explique notre journaliste Anne Bourse, en duplex depuis les États-Unis.

Macron lance une pique à Donald Trump

Emmanuel Macron est ensuite revenu sur les accords climatiques signés à Paris. "Le président français a annoncé qu'il serait bon de conditionner les accords commerciaux à la signature de l'accord de Paris. C'est évidemment les États-Unis qui sont visés par cette phrase. Macron n'a pas caché sa colère à la fin de son discours. Le rapport de force entre les États-Unis et la France est monté d'un cran", conclut notre journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne