Mort du général Soleimani : Les Etats-Unis envoient 3 000 à 3 500 soldats de plus au Moyen-Orient

Des soldats de l\'armée américaine, le 1er janvier 2020.
Des soldats de l'armée américaine, le 1er janvier 2020. (CAPT. ROBYN HAAKE / US ARMY / APF)

Ces soldats appartiennent à une force de réaction rapide de la 82e division aéroportée.

L'escalade de tensions continue. Vendredi 3 janvier, les Etats-Unis ont décidé de déployer 3 000 à 3 500 militaires supplémentaires au Moyen-Orient pour renforcer la sécurité des positions américaines dans la région après la mort à Bagdad du général iranien Qassem Soleimani dans un raid américain, a annoncé le Pentagone. "Cette brigade sera déployée au Koweït, une mesure appropriée et préventive en réponse au niveau accru de menace contre les forces et les installations américaines", a précisé le porte-parole.

Ces soldats appartiennent à une force de réaction rapide de la 82e division aéroportée, qui avaient été mis en état d'alerte aussitôt après l'attaque contre l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad, a précisé un porte-parole du ministère américain de la Défense dans un communiqué.

"Nous avons mis d'autres forces en alerte. Il n'a pas encore été décidé de les déployer, mais il y a tout un éventail de forces qui sont en alerte et prêtes, selon la façon dont la situation évolue", avait ajouté le Pentagone.

Vous êtes à nouveau en ligne