Mort de Qassem Soleimani : comment la Maison Blanche justifie-t-elle le raid américain ?

France 2

La mort du général iranien Qassem Soleimani dans une frappe américaine à Bagdad, en Irak, vendredi 3 janvier, marque une nouvelle étape dans la relation très tendue entre les Etats-Unis et l'Iran. Les précisions du journaliste Loïc de La Mornais, en duplex depuis Washington (Etats-Unis).

Comment la Maison Blanche justifie-t-elle la décision d'abattre le général iranien Qassem Soleimani, neutralisé vendredi 3 janvier lors d'une frappe américaine à Bagdad, en Irak ? "Les Américains avaient le général Qassem Soleimani dans le viseur depuis des années, quasiment depuis le début de l'intervention militaire américaine en Irak en 2003. Les attaques contre l'ambassade américaine à Bagdad, avec des manifestants qui ont pénétré dans l'enceinte et blessé du personnel, ont évidemment accéléré l'opération", indique le journaliste Loïc de La Mornais, en duplex depuis Washington (États-Unis).

Riposte à l'attaque d'une base militaire américaine en Irak

"Il faut savoir qu'il y a aussi eu une autre opération il y a une semaine, à savoir une attaque attribuée par les Américains aux milices pro-iraniennes sur une base militaire américaine en Irak, qui a tué un membre des personnels civils de l'armée américaine et blessé plusieurs soldats. Tout cela a attisé cette situation. Donald Trump a sans doute été poussé par son ministre des Affaires étrangères, Mike Pompeo, très va-t-en-guerre contre l'Iran. Donald Trump a juste publié un tweet avec un drapeau américain, une manière d'envoyer des gages à sa base électorale, à onze mois de l'élection présidentielle", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne