Migrants aux États-Unis : Donald Trump renonce à séparer les familles

France 3

Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi 20 juin qu'il allait mettre fin aux nouvelles méthodes mises en place par son administration. Les familles d'immigrés clandestins étaient systématiquement séparées, les enfants éloignés de leurs parents.

L'annonce était inattendue. Mercredi 20 juin, le président américain lui-même s'est exprimé depuis la Maison-Blanche : il annonce avoir finalement décidé de faire un geste pour les familles clandestines. Depuis un mois, elles étaient systématiquement enfermées et séparées. "Nous, les Républicains, sommes très attachés à la sécurité de notre pays, affirme-t-il. Mais en même temps, nous avons de la compassion et nous voulons que ces familles restent ensemble. C'est très important et je vais signer un décret dans ce sens".

Donald Trump plie sous les critiques

Le revirement est inattendu alors que les images d'enfants en pleurs enfermés derrière des grillages ont ému une grande partie de l'opinion américaine. On y voit de jeunes mineurs séparés de leurs parents sitôt franchie la frontière du Mexique. Cette tolérance zéro a entraîné un vent de révolte partout aux États-Unis jusqu'au congrès où les élus latinos sont venus manifester, accompagnés de leurs enfants. Donald Trump était resté inflexible, jusqu'à ce que l'émotion gagne la scène internationale. Le pape a condamné cette politique, tout comme Theresa May qui déplore "une erreur de l'administration américaine".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne