Macron assure avoir convaincu Trump de "rester dans la durée" en Syrie, la Maison Blanche dément

Emmanuel Macron lors d\'une conférence de presse à l\'Elysée, lundi 16 avril 2018.
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'Elysée, lundi 16 avril 2018. (CHARLES PLATIAU / CHARLES PLATIAU)

Les service a assuré que Donald Trump souhaite toujours rapatrier aussi vite que possible les quelques 2 000 soldats américains déployés en Syrie.

Imbroglio au sommet. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, dimanche 15 avril, le président français Emmanuel Macron a assuré avoir "convaincu" Donald Trump de "rester dans la durée" en Syrie, où sont présents près de 2 000 soldats américains. "Il y a dix jours le président Trump disait : 'Les Etats-Unis d'Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie.' Nous l'avons convaincu [...] d'y rester", a-t-il affirmé.

Mais dans la nuit, la Maison Blanche a assuré que le président américain, qui estime que la mission contre l'Etat islamique (EI) est quasiment terminée, souhaite toujours rapatrier aussi vite que possible ses unités déployées en Syrie. "La mission américaine n'a pas changé : le président a été clair sur le fait qu’il veut que les forces américaines rentrent à la maison le plus vite possible", a déclaré la porte-parole Sarah Sanders. 

"Même position"

Après la réaction américaine, Emmanuel Macron s'est empressé de prévenir tout malentendu entre la France et les Etats-Unis. Le chef de l'Etat a assuré que les deux pays avaient la "même position" concernant la durée de leur engagement militaire dans le pays, dans le cadre de la lutte contre l'Etat islamique.

"Je n'ai pas dit que ni les Etats-Unis ni la France allaient rester militairement engagés dans la durée en Syrie [...] La Maison Blanche a raison de rappeler que l'engagement militaire est contre Daech et s'arrêtera le jour où la guerre contre Daech sera parachevée. La France a la même position", a-t-il dit.