Les Etats-Unis vont désigner le corps des Gardiens de la Révolution islamique iranienne comme une organisation terroriste

Des Gardiens de la Révolution islamique iranienne défilent lors d\'une parade militaire à Téhéran, la capitale de l\'Iran, le 22 septembre 2018. 
Des Gardiens de la Révolution islamique iranienne défilent lors d'une parade militaire à Téhéran, la capitale de l'Iran, le 22 septembre 2018.  (AFP)

Jamais l'administration américaine n'avait formellement qualifié l'armée d'un autre pays de groupe terroriste.

L'annonce, prévue pour le lundi 8 avril, fait déjà couler beaucoup d'encre. Les Etats-Unis vont placer les Gardiens de la Révolution iraniens sur sa liste des organisations "terroristes", rapporte le Wall Street Journal vendredi 5 avril, citant des membres de l'administration américaine sous couvert d'anonymat. 

Cette décision augmenterait considérablement la pression sur cette force paramilitaire. Par ailleurs, jamais l'administration américaine n'avait formellement qualifié l'armée d'un autre pays de groupe terroriste. Cependant, en 2018, le gouvernement américain avait déjà imposé d'importantes sanctions économiques contre les Gardiens de la Révolution.

Le Pentagone et la CIA dubitatifs 

En conséquence de cette décision, chaque ressortissant ou entreprise américaine faisant affaire avec les Gardiens de la Révolution serait susceptible d'être sanctionné par Washington. Selon le Wall Street Journal, l'armée américaine et la CIA auraient des doutes sur l'efficacité de cette mesure, très symbolique pour l'administration de Donald Trump, qui a fait de l'Iran sa bête noire.

Le Pentagone et la CIA s'inquièteraient notamment des répercussions sur les troupes américaines déployées dans la région.

Le corps des Gardiens de la Révolution islamique (Pasdaran) est une armée idéologique créée en 1979 dans le but de protéger la Révolution islamique iranienne des menaces étrangères et intérieures. Son poids politique et économique est considérable en Iran. Son unité d'élite, la force Qods, est une branche extérieure qui soutient les forces alliées de l'Iran dans la région, comme les troupes du président syrien Bachar Al-Assad ou le Hezbollah au Liban.

Vous êtes à nouveau en ligne