Le procès en destitution de Donald Trump débutera probablement le 21 janvier, annonce le chef du Sénat

Le che de la majorité au Sénat, le républicain Mitch McConnell, répond aux questions des journalistes, mardi 14 janvier 2020. 
Le che de la majorité au Sénat, le républicain Mitch McConnell, répond aux questions des journalistes, mardi 14 janvier 2020.  (CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

 A moins d'un an de l'élection presidentielle, ce procès historique se tiendra devant le Sénat, la Chambre haute du Congrès américain. 

Ce sera la troisième fois de l'histoire des Etats-Unis qu'un président fait l'objet d'une procédure de destitution. Mardi 14 janvier, le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a déclaré que le procès pour "impeachment" de Donald Trump débutera probablement mardi 21 janvier. 

Des "étapes préliminaires", comme la prestation de serment des sénateurs devant le chef de la Cour suprême chargé de superviser les débats, pourraient avoir lieu dès la fin de cette semaine, a-t-il précisé lors d'un échange avec la presse.

La transmission au Sénat des chefs d'accusation

Plus tôt dans la journée, la chef des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi, a déclaré que la Chambre des représentants votera mercredi 15 janvier pour transmettre au Sénat l'acte d'accusation contre Donald Trump, ouvrant la voie à l'ouverture du procès. 

Concrètement, les élus de la Chambre basse voteront sur la transmission des chefs d'accusation adoptés en décembre contre le président républicain (soit des soupçons d'abus de pouvoir et d'entrave à la bonne marche du Congrès) et sur l'équipe d'élus qui portera l'accusation au Sénat, la chambre haute. 

Vous êtes à nouveau en ligne